Des Fourmis dans les Mains

Laurent FELLOT : Chant, contrebasse - Corentin QUEMENER : Batterie, choeurs - Camille DURIEUX : Piano, choeurs - Jérôme RIO : Son, réalisation

Contact booking : Christophe - 06 61 54 40 29 - tour@labelfolie.com

"C’est un trio qui ressemble à une cour d’école. Des bavards aiguisés. Des musiciens qui ne veulent pas dormir. Alors ils frappent, cognent, crient, chantent et déjantent leurs instruments."

17
Novembre 2017 / Beaucaire (30)

DES FOURMIS DANS LES MAINS  LA CAVE DU BOSCHET

18
Novembre 2017 / Beaucaire (30)

DES FOURMIS DANS LES MAINS  LA CAVE DU BOSCHET

16
Mars 2018 / Rochefort sur Loire (49)

DES FOURMIS DANS LES MAINS SEPTET  VILLAGES EN SCENE

17
Mai 2018 / Nantes (44)

DES FOURMIS DANS LES MAINS  LA BOUCHE D'AIR

21
Juin 2018 / Fleurance (32)

DES FOURMIS DANS LES MAINS  FETE DE LA MUSIQUE

"On ne peut pas dire qu’on revient. On n’est jamais parti. Enfin si. Pour des concerts partout devant des gens. Là, là et là-bas. Partout devant des gens. 300 concerts maintenant. Les nuits, on arrive à les oublier. Les bateaux, on les rate. Mais les gens, on s’en rappelle.
Partout.
Nos cœurs battent pour nos mots et le nord on le cherche encore. Nos voix sont « de poitrine », « de tête » ou nos voix tout court.
Partout.
On le crie, on le chante. On rigole. Et parfois les gens pleurent en souriant. On les aime ces gens.
Partout.
On garde notre piano, notre basse et notre batterie. Et on s’époumone.
Partout.
On est là, les temps changent et nous, non. Il n’y a que les mots et la musique qui évoluent. On reste des gens comme tout le monde avec cette folle envie de dire et de chanter, jouer. Le reste c’est vous, nous, eux. Alors on continue.
Partout"
 
Récompensé pour leur 3ème album « les 100 pas » par l’Académie Charles Cros, ce trio ne quitte jamais la scène et leur route. Ils jouent sans cesse et ne cessent d’y prendre plaisir laissant derrière eux des souvenirs admirables à retenir.

Après 7 ans de tournée, ils sortent un 4ème album haut en couleurs au titre évocateur, « Partout des gens ». La poésie reste de mise, les mots sont comme porteurs de message que chacun emporte là où il veut. Les textes parlent de rêves imaginaires, d’amour, de liberté, de nos cœurs, des enfants, de la bêtise, des gens, partout. Et la musique en parle aussi, comme en miroir, la chante encore plus fort, et les parquets tremblent. Fidèles, ancrés dans leur rôle, leur jeu, leur aisance scénique, leurs chants, ils sont sur le chemin de n’avoir plus peur de rien. Et le public applaudit des deux pieds, des deux mains.

A découvrir, ou redécouvrir en trio, ou en septet.